Retrouvez JoB-Btp sur

Le féminin à l'assaut des métiers du BTP

emploi-femmes-batiment-travaux-publics-construction-franceEn harmonie avec les changements sociologiques de ces dernières décennies, le secteur du BTP s'ouvre à la gent féminine. La quasi-totalité des corps de métier du secteur de la construction, selon la Fédération française du bâtiment (FFB), comprennent des femmes. Des emplois les plus humbles aux postes de grande responsabilité, elles interviennent à tous les niveaux de la chaîne professionnelle du BTP.

 

Quel est l'état des lieux ? Quels sont les métiers les plus prisés ? Quels sous-secteurs du bâtiment et des travaux publics offrent-ils le plus d'opportunités d'emploi aux femmes ? Voilà quelques-unes des interrogations abordées dans ce dossier consacré sur le sujet.

 

Où trouve-t-on les femmes dans le BTP ?

 

À en croire les chiffres mentionnés au titre de 2010 par la FFB, les femmes représentent 11,1 % des professionnels du BTP. Cette proportion, qui n'était que de 2 % en 2000, concerne tous les corps de métier. En effet, aucune des branches du secteur n'est aujourd'hui inaccessible aux femmes. On en retrouve aux postes de chefs d'entreprise, de directeurs de projet, d'ouvriers, etc. Elles touchent à tous les métiers, que ce soit le carrelage, la menuiserie, la maçonnerie, la peinture ou encore l'électricité.

 

Les conditions d'accès aux 60 000 emplois créés chaque année dans le BTP

 

Les mêmes conditions s'appliquent aux femmes quant à leur recrutement dans les entreprises du BTP. CAP, brevet professionnel, bac pro, BTS, Bac+5, tous les diplômes leur donnent des possibilités d'embauche dans le BTP. Cependant, les femmes y ont plus de chances que les hommes de devenir des salariées, d'autant plus que des mesures de discrimination positives sont adoptées pour encourager leur insertion dans le secteur.

 

On peut citer, au nombre de ces initiatives, la loi n° 2014-873 du 4 août 2014 pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, un texte législatif qui institue un quota à respecter par les entreprises dans leur recrutement. En outre, le label égalité professionnelle, institué par l'Association française de normalisation (AFNOR), encourage les entreprises qui accordent une importance particulière à l'équilibre entre les genres dans leur recrutement. Toutes ces mesures offrent des chances élevées aux femmes de décrocher un emploi dans les entreprises de construction.

 

Les compétences et les aptitudes nécessaires à l'exercice de ces métiers


Contrairement à ce que suggèrent les préjugés, on n'a pas besoin de faire preuve de capacités herculéennes pour travailler dans le BTP. Les nouvelles technologies et la mécanisation aidant, les conditions de travail sont nettement améliorées, et les femmes sont à l'aise pour être efficaces à tous les postes d'exécution, d'encadrement ou de direction. Les candidatures de femmes sont même recherchées, car leur présence dans les équipes sur les chantiers donnent de l'entreprise une image moderne. Pourvu qu'elle soit créative, qu'elle ait des facilités à travailler en équipe, un sens élevé de la mesure, qu'elle aime avoir des responsabilités et sache être autonome, une femme ayant les compétences requises est à même d'embrasser avec succès n'importe quel métier du BTP.

 

Employeurs, perspectives d'évolution et traitements salariaux en BTP

 

Une professionnelle des métiers du BTP peut être recrutée à l'un des trois niveaux correspondant aux stades d'exécution d'une construction. Selon le diplôme ou les compétences acquises, elle peut intégrer une entreprise travaillant dans le secteur technique du BTP, à savoir les bureaux d'études, qui s'occupent de traduire en langage technique les choix faits par le client et de proposer les moyens à mettre en œuvre pour leur exécution. Il faudrait avoir au moins un bac pro pour accéder à un bureau d'étude. Le BTS et un Bac+5 sont les diplômes qui permettent un accès facile à ces entreprises.

 

Le stade de réalisation des travaux est la phase qui emploie le plus grand nombre des professionnelles du BTP. Ce sous-secteur reçoit la majeure partie des recrutements effectués chaque année. On comprend donc que les femmes formées pour exercer dans le BTP aient des chances sérieuses d'avoir un emploi. Le salaire, qui varie suivant les postes occupés, évolue en fonction de l'ancienneté. Ainsi, une carreleuse débutante touche environ 19 284 euros, mais peut voir son traitement s'améliorer et atteindre 26 782 euros au bout de dix ans d'expérience. Une ingénieure en plomberie commence avec 35 300 euros, avec une perspective d'évolution pouvant osciller autour de 47 690 euros après dix ans de vie professionnelle.

 

Tous les types classiques de contrats, CDI et CDD, sont offerts aux professionnelles. Mais elles ont aussi la possibilité d'opter pour un contrat d'apprentissage ou un contrat de professionnalisation.

 

Quelques chiffres-clés à retenir

 

En général, les secteurs du BTP emploient plus 1,2 millions de personnes à travers 519 140 structures dans toute la France en 2013. Ces chiffres qui n'ont cessé de progresser d'année en année comportaient en 2010, d'après les statistiques de la FFB, 11,1 % de femmes. Les ouvrières représentaient 1,6 % du total ; les cadres, 15,4 % ; les employées et les techniciennes, 47,10 %.

 

Toutes les barrières sont désormais levées autour des métiers du BTP, qui sont tout ouverts aux femmes.

© JoB-Btp 2017. Tous droits réservés.

SARL au capital de 8 000 €uros - Siret : 949 101 298 - RCS : PARIS - Code APE : 724 Z

TEL 01 47 40 25 85 | FAX 01 47 40 25 86 | JOB BTP 31 Rue du Chemin Vert 75011 Paris


JoB-Btp.fr sécurise vos données et vos opérations avec la technologie